ALLIANCE POUR LA REFONDATION DE L’ÉTAT MAURITANIEN (AREM)

ALLIANCE POUR LA REFONDATION DE L’ÉTAT MAURITANIEN (AREM)

#CMMUNIQUÉ:

Il nous a été donné de constater, au niveau de l’AREM, que l’actuel régime, à l’instar de ses prédécesseurs, s’achemine inoxorablement sur la voie des restrictions et de l’asphyxie des libertés. Cette attitude se traduit à travers la répression des opposants en musélant toute voix qui décrirait ou huerait sa politique bancale peu appréciée et mal inspirée.

L’ on constate que la convocation des journalistes en vue de leur notifier que tous commentaires, analyses ou discussions qui auraient trait à l’esclavage, à l’oppression ou à la marginalisation seront passibles de sanctions n, constitue une parfaite illustration de ce processus de musellement.

Prenant acte de cette dangereuse déviation, de ce honteux récul et de cette dégringolade inouïe, nous éxprimons notre profonde inquiétude sur l’avenir sombre et incertain du climat des libertés que le régime s’acharne pour le rétrécir et affirmons à cet effet ce qui suit :

1° Notre rejet total et catégorique de tout ce qui aurait trait ou connotation au racisme ou à la ségrégation, abstraction faite du milieu qui l’aurait véhiculé.

2° Prénons les autorités pour responsables de toute dégradation de la situation d’une part et de leur nonchalance d’autre part dans la recherche de solutions au profit des couches pauvres et celles historiquement opprimées ; celles qui traînent encore les stigmates de l’esclavage, de la marginalisation et de l’exclusion.

3° Appelons à un divorce définitif avec les mentalités éculées des anciens régimes qui consistaient à distraire ou à détourner l’opinion des véritables questions par la dramatisation des événements anodins à travers des tapages médiatiques, comme l’on s’y adonne présentement.

4° Rejetons l’indexation par racisme, mercenariat ou trahison de tout celui qui réclamerait ses droits légitimes dans sa patrie.

5° Exigeons l’application stricte et sans complaisance des lois incriminant le racisme, l’insulte ou la calomnie à l’égard de toute composante de notre cher peuple .

6° Demandons aux autorités de préserver et de renforcer le fin fil de confiance que le citoyen espère garder encore dans un État à l’image largement entamée, ceci à travers l’instauration d’une justice irréprochable basée sur une discrimination positive au profit des victimes de l’esclavage et de la marginalisation .

7° rejetons également la politique de musellement et de restriction de la liberté d’expression et combattons toute menace déclarée ou tacite contre la presse ; ce que nous fixons comme ligne rouge et infranchissable.

8° Présentons le régime pour responsable de ce qui adviendrait du pays dans ce contexte de Pandémie et exigeons de lui d’affronter sérieusement les multiples problèmes de pauvreté, d’absence d’infrastructures, de déni de justice et de l’impunité judiciaire et administrative dont jouissent les corrompus qui continuent encore à être omniprésents dans l’administration.

Pour L’AREM

La Commission de l’information , Ce 23/06/2020

عن المدير الناشر سليمان عباس

شاهد أيضاً

الحاق الوزير الأول بالشمولين في ملفات لجنة التحقيق

ألحقت لجنة التحقيق البرلمانية الوزير الأول الحالي، إسماعيل ولد بده بالشمولين في الملفات التي كانت …

اترك رد

%d مدونون معجبون بهذه: